#

Le château arabe


Eslida

Le château fut l’un des plus importants de la région. Il a rejoint la rébellion d’Al-Azraq et a participé à la révolte de l’Espadán en 1256.
Il s’agissait du château seigneurial de l’Alcadiazgo, le centre politique et culturel. Situé à 442 m de hauteur à l’Ouest d’Eslida, sur la rive droite de la rivière du même nom. Le château est d’origine arabe, situé sur un relief montagneux et présente un plan polygonal.
Il est formé de deux enceintes fortifiées défendues à la base par plusieurs tours. Il possédait des tours auxiliaires extérieures, un pont-levis, des citernes, des dépendances et une tour principale. La tour principale ou donjon est la partie la plus précieuse de l’ensemble. Son plan est triangulaire et son corps en forme de prisme. Elle est flanquée de deux tours jumelles dans les angles qui servaient de défense, ce qui en fait une construction à part dans le domaine de l’étude des châteaux valenciens.
On peut toujours voir une grande portion de ses remparts qui formaient une structure polygonale irrégulière, mais les éléments les plus visibles sont les vestiges du donjon de plan triangulaire, ce qu’il est très rare de voir sur le territoire espagnol.


Données