Tourisme à Castellón

Patrimoine Mondial

Plus de 500 abris d'art rupestre du levant datant d'il y a sept mille ans ont été répertoriés dans la province de Castellón et inscrits au Patrimoine de l'humanité de l'UNESCO.

Patrimoine Mondial

Plus de 500 abris d'art rupestre du levant datant d'il y a sept mille ans ont été répertoriés dans la province de Castellón et inscrits au Patrimoine de l'humanité de l'UNESCO.

Patrimoine Mondial

Plus de 500 abris d'art rupestre du levant datant d'il y a sept mille ans ont été répertoriés dans la province de Castellón et inscrits au Patrimoine de l'humanité de l'UNESCO.

Patrimoine Mondial

Plus de 500 abris d'art rupestre du levant datant d'il y a sept mille ans ont été répertoriés dans la province de Castellón et inscrits au Patrimoine de l'humanité de l'UNESCO.

Patrimoine Mondial

Plus de 500 abris d'art rupestre du levant datant d'il y a sept mille ans ont été répertoriés dans la province de Castellón et inscrits au Patrimoine de l'humanité de l'UNESCO.

Patrimoine Mondial

Plus de 500 abris d'art rupestre du levant datant d'il y a sept mille ans ont été répertoriés dans la province de Castellón et inscrits au Patrimoine de l'humanité de l'UNESCO.

Patrimoine Mondial

Plus de 500 abris d'art rupestre du levant datant d'il y a sept mille ans ont été répertoriés dans la province de Castellón et inscrits au Patrimoine de l'humanité de l'UNESCO.

Patrimoine Mondial

Plus de 500 abris d'art rupestre du levant datant d'il y a sept mille ans ont été répertoriés dans la province de Castellón et inscrits au Patrimoine de l'humanité de l'UNESCO.

Patrimoine Mondial

Plus de 500 abris d'art rupestre du levant datant d'il y a sept mille ans ont été répertoriés dans la province de Castellón et inscrits au Patrimoine de l'humanité de l'UNESCO.

Patrimoine Mondial

Plus de 500 abris d'art rupestre du levant datant d'il y a sept mille ans ont été répertoriés dans la province de Castellón et inscrits au Patrimoine de l'humanité de l'UNESCO.

ART RUPESTRE - PATRIMOINE MONDIAL DE L'UNESCO

L'art rupestre du bassin méditerranéen de la péninsule Ibérique est inscrit à la liste du patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1998, pour son importance en tant témoignage unique et exceptionnel d'une tradition culturelle et d'une civilisation disparue à l'origine de notre société.

Enfin, la conservation, l'authenticité et l'état de ces manifestations artistiques sont autant de critères qui leur ont valu le titre de Patrimoine mondial.

Ces représentations pictographiques, d'une envergure exceptionnelle, témoignent de manière vivante d'une étape fondamentale du développement de l'être humain et sont, par leurs styles et leurs thèmes, uniques en leur genre dans toute l'Europe.

Il s'agit de la zone du bassin méditerranéen de la péninsule ibérique qui renferme le plus grand nombre de représentations d'art rupestre d'Europe et qui offre une image exceptionnelle de ce que pouvait être la vie humaine aux prémices de l'évolution de la culture occidentale.

Les grottes de la province de Castellón sont un héritage d'autant plus précieux qu'elles sont parfaitement intégrées au paysage, dans un environnement fragile à haute valeur écologique, ce qui permet la bonne conservation des peintures rupestres, notamment en raison de la nature des cavités qui abritent ces peintures et des conditions environnementales spécifiques.

Au XXème siècle, la découverte et les premières études de cet art inconnu jusqu'alors par un petit groupe de scientifiques avant-gardistes, ont permis de revaloriser l'art rupestre. Ces études ont permis de comprendre comment les habitants de ces grottes furent capables de réaliser, il y a des milliers d'années, des œuvres d'art aussi belles et sophistiquées. L'art rupestre des grottes de Castellón, d'une qualité exceptionnelle, est l'une des premières manifestations de l'art européen.

La découverte. Tout commence en 1917 avec la découverte des peintures des abris de Valltorta. En 1924, ces dernières sont classées Monuments historiques et artistiques afin de les protéger.

Quels en sont les auteurs et pourquoi ? Cet art est l'œuvre de plusieurs groupes d’hommes, de sociétés, de tribus qui peuplaient le littoral méditerranéen. Il représente pour la première fois l'être humain, sa relation avec l'environnement, la vie, la chasse, la religion et ses relations sociales.

Où se trouvent ces abris et pourquoi ? Les peintures se trouvent dans des cavités naturelles, sur la roche, retirées dans des lieux cachés et privilégiés, dans des zones ensoleillées et stratégiques comme près de points d'eau, de lieux de chasse, etc. Elles peuvent se trouver entre 300 et 1 000 mètres d'altitude, dans des endroits difficiles d'accès ou plus plats.

Les alentours du parc culturel de la Valltorta. Le paysage n'a pas perdu sa splendeur depuis la préhistoire. Les méandres des ravins irriguaient la végétation qui abritait une faune diverse. Les abris et les miradors qui se trouvaient sur des territoires de chasse permettaient d'observer puis de chasser les animaux de la zone. Le climat de la zone est également favorable à l'écosystème. On remarque que ces abris étaient toujours orientés au sud, sud-est, afin de faire face au soleil.

Qu'est-ce que l'art rupestre du levant ? C'est l'art des villages de chasseurs - cueilleurs du bassin méditerranéen espagnol. On le retrouve sous forme de gravures ou de peintures réalisées avec des pigments naturels. Il se décline tout le long du littoral sous toutes sortes de thématiques, depuis les scènes de chasse jusqu'aux représentations des animaux de l'époque ou des mythes, en passant par des scènes de combats, de la vie quotidienne, des rites funéraires ainsi que des figures religieuses ou féminines telles que la déesse de la fertilité et source de vie. On y retrouve presque toujours comme motif principal des figures humaines avec des vêtements variés, dans différentes positions ou réalisant de multiples activités. Cet art reflète par ailleurs une société structurée.

Signification. Si cet art fait toujours l'objet d'études, on remarque cependant qu'il se trouve dans des lieux spéciaux, des lieux de culte ou d'éducation, des centres sacrés où l'on célébrait des cultes, suivait des rituels pour demander une chasse fructueuse, ou encore des endroits de réunion et de transmission de la tradition de la communauté. Les peintures devaient être comme une bibliothèque de connaissances, un moyen de s'exprimer et de transmettre ses connaissances, sa culture, ses croyances.

Chronologie. Ces représentations remontent à l'âge épipaléolithique-mésolithique jusqu'à l'arrivée des cultures agricoles, soit entre 8000 et 3500 avant Jésus-Christ.

Vous avez devant vous plus de 30 000 ans d'histoire et un patrimoine riche, le plus ancien de la communauté autonome de Valence.

Museu de la Valltorta

À deux kilomètres de la commune de Tírig, se trouve le Museu de la Valltorta , un centre qui reflète fidèlement l'art rupestre du levant de la zone, organise des visites guidées, et vous donne également accès au Parc culturel de Valltorta-Gasulla.

 

 

Patrimoine mondial