Parc naturel Sierra Calderona. Micro-réserve de flore. Patrimoine naturel
Playa

Parc Naturel Sierra Calderona


La Sierra Calderona est un espace naturel également déclaré ZEPA (Zone de Protection Spéciale pour les Oiseaux).

Le parc naturel de Sierra Calderona, décrété par la généralité valencienne en 2002, inclut jusqu’à 14 communes parmi lesquelles se trouvent des parties des communes de Castellón; Altura y Segorbe, et les valenciennes d’Albalat dels Tarongers, Algimia de Alfara, Estivella, Gátova, Gilet, Marines, Náquera, Olocau, Sagunto, Segart, Serra y Torres-Torres.

Il s’agit d’un domaine de 18 019 hectares, d’une importance singulière de par sa biodiversité et ses formations géologiques, qui forment un paysage splendide.

La proximité de la mer et la disposition méridienne de la chaîne de montagnes permettent aux vents d'est d'apporter de l'humidité sous forme de brume et de givre. L’eau sort des nombreuses fontaines.

Les terrains sont d'une grande valeur en raison de leur équilibre par rapport au climat, à la végétation et au substrat géologique. Chacun d’entre eux abrite des communautés végétales différentes, mais toujours de grand intérêt botanique.

La sierra abrite ce qui est sans doute les bastions les plus méridionaux de chêne-lièges (Quercus suber) sur la côte méditerranéenne espagnole, qui sont très particuliers car ils poussent dans des conditions très sèches, et très peu, voire aucun, dans la région de Valence et se trouvent principalement dans la zone de protection spéciale du parc naturel. Cependant, l'arbre dominant est le pin blanc dans les forêts relativement jeunes, l'agriculture et la fabrication de charbon de bois ayant fait disparaître les petits chênes.

Certaines espèces particulièrement importantes ont favorisé la déclaration de plusieurs micro-réserves de flore pour protéger des espèces endémiques comme la Centaurea sagontine et l’Œillet de Montpellier. Ces micro-réserves sont : le Puntal de la Bella dans la commune d’Estivella, le Barranco del Saragatillo, à Serra, le Cerro del Caballo (ou Caballo Pelut) à Albalat dels Tarongers, le Montepicayo à Sagunto, les Peñas Altas et le Puntal de Navarrete dans la commune d’Altura.

La faune est très diversifiée. Parmi les différents reptiles rencontrés il faut mentionner le lézard ocellé (« fardatxo » en catalan) et des serpents comme la couleuvre de Montpellier (serp verda), la couleuvre vipérine (serp pudenta), la vipère de Lataste ... Le groupe de mammifères le plus représenté de la communauté valencienne est la chauve-souris. Il est particulièrement significatif que la grande majorité d'entre elles se trouvent dans la municipalité de Serra. Une des espèces qui méritent le plus d’attention est le murin de Capaccini, déclaré en voie d’extinction.

Les valeurs patrimoniales de la Sierra Calderona sont également remarquables, avec de nombreux sites archéologiques, des châteaux, des fermes traditionnelles et les monastères les plus connus. Ainsi, on trouve dans les montagnes des vestiges remarquables correspondant à la plupart des civilisations qui ont habité nos terres depuis le paléolithique, en passant par l'âge du bronze, la culture ibérique, romaine, arabe et médiévale.

La Sierra Calderona est une zone naturelle qui a également été déclarée ZPS (Zone de Protection Spéciale) Parmi les rapaces, les espèces suivantes se distinguent : le Circaète Jean-le-Blanc, l'aigle de Bonelli, le faucon crécerelle, la buse variable, le hibou grand-duc, la chouette chevêche, la chouette hulotte, etc.

Micro-réserves végétales

'Date de déclaration :

Barranc del Saragatillo
04/05/1999
Serra

El Picayo
04/05/1999
Sagunto

Puntal de l'Abella
04/05/1999
Estivella

Puntal de Navarrete
06/11/2000
Altura

Muntanya del Cavall
22/10/2002
Albalat dels Tarongers

Penyes Altes
24/10/2003
Serra

Castell de Serra
17/07/2006
Serra

Tancat de Portaceli
17/07/2006
Serra


Localisation

Situé entre les régions de Castellón et Valence, le parc sépare les vallées du Palancia et du Turia.