Les Coves de Vinromà

Les Coves de Vinromà

Les Coves de Vinromà

Les Coves de Vinromà

Village peuplé dès la préhistoire, comme le montrent les fameuses peintures du ravin de la Valltorta ; concernant son nom, il existe des doutes sur sa possible origine romaine (Vincens Roma) ou arabe (Cide Aben-Romá). Le premier document faisant référence au château de Coves est la chronique de Jacques Ier d'Aragon (1233). Le château de Coves comprenait la localité ainsi que six autres municipalités qui, ensemble, composaient la Tenencia de Cuevas. Blasco de Alagón a été son premier seigneur. À sa mort, Jacques Ier d'Aragon le céda à l'Ordre de Calatrava et, suite à un échange de terres, il appartint à Artal d'Alagó qui concéda son privilège de peuplement à Mateo Huguet et à d'autres habitants. En 1294, Jacques Ier d'Aragon le donna aux Templiers, mais après abrogation de cet ordre, il fut attribué à l'Ordre des Hospitaliers. Afin d'éviter un excès de pouvoir de ces derniers, le roi créa en 1317 l'Ordre de Montesa, dernier seigneur de ces terres. En 1421, Coves accueillit des Cours du Royaume, ensuite transférées à Traiguera. Après la Guerre de Succession, de même que le reste du territoire valencien, Les Coves souffrit les effets de la suppression des privilèges d'Aragon et l'établissement du pouvoir centralisateur du roi Philippe V d'Espagne.

Environnement social

Les principales activités économiques sont l'agriculture, avec des cultures telles que celle de l'amandier, du caroubier et de l'olivier. L'élevage est un secteur très actif, avec la présence, sur tout le territoire de 150 exploitations avicoles et porcines. Concernant l'industrie, 2 entreprises céramiques, une de matériaux de construction et 3 de confection, créent de l'emploi.

Parcours urbain

Il est possible de parcourir une partie ancienne de la municipalité, avec l'ancienne église des Desamparados, en cours de restauration, le Portalet ou ancienne porte du village. L'église paroissiale qui accueille un petit musée, et à l'extérieur du village, l'ermitage Sant Vicent.

Paysage

Son centre urbain est situé à une longitude de 00º 17', 40º 17', une latitude nord et 180 m d'altitude. Le territoire municipal de les Coves de Vinromà, compose une large vallée encadrée par différentes formations montagneuses parallèles à la côte et d'altitude modeste. À l'ouest apparaissent les alignements montagneux de la Serra Engarcerán qui présentent la plus grande altitude du territoire, avec le "Coll del Boix" (775 m), situé précisément à la limite de séparation de la municipalité, située à 600-700 m, et sur lequel se trouve le "Tossal Gros", d'une altitude de 650 m, et qui est le plus élevé du territoire municipal. Au nord-ouest, apparaît la sierra de "La Calderona", et les 528 m des Atalayas. À l'est, les montagnes du Mus et la sierra de la Vall d'Angel, qui, du haut de ses 400 m, sépare cette vallée de celle d'Alcalá de Chivert. Cependant, après avoir dépassé les 300 m du Bovalar, la vallée rejoint celle d'Alcalà, et s'ouvre progressivement jusqu'à la mer. Au sud, des alignements qui varient autour des 350 m, séparent la vallée de Cuevas de celle de Pla de l'Arc. Le territoire municipal de Les Coves de Vinromà est traversé par la rivière Sant Miquel, également nommée, rivière de Les Coves. Cette rivière prend sa source à Catí, plus concrètement sur le pic Nevera et forme une artère complète dont le parcours est d'environ 40 km. La majeure partie de l'année son cours est complètement sec, les eaux ne coulant qu'occasionnellement lorsqu'apparaissent les grandes précipitations torrentielles. Le climat est typiquement méditerranéen, avec des étés chauds et secs et des hivers doux. À souligner, les redoutables gelées qui se produisent dans les zones basses du territoire pendant les mois de février et mars, et qui représentent un clair danger pour la culture des amandiers. Le vent du nord, le cierzo, est sec et froid en hiver, celui de l'ouest est chaud, et celui de l'est est tempéré et doux. En moyenne, la température maximale est de 23ºC, la minimale de 8,4ºC et la moyenne de 15,7ºC. Les précipitations sont de l'ordre de 150-220 litres par mètre carré et se produisent habituellement en avril, septembre et décembre.