#

Église paroissiale


Altura

Elle est composée de trois nefs, d’une croisée du transept et d’une coupole, caractérisée par une sobriété classique et peu ornementée. La coupole s'est effondrée en 1880 et a été reconstruite en 1884. La niche de la Vierge de Grâce, située à l’arrière de l’autel dans la croisée du transept, est de petite taille et se limite à une structure de quatre pilastres, constituée d’une théorie d’arcs comme base d’une coupole sans lanterne.

 

Parmi les œuvres d’art du temple, il faut souligner les peintures des voûtes, de Vicente Izquierdo, un artiste de la ville de Segorbe, datant de la moitié du XIXe siècle. Il convient également de remarquer le retable principal provenant de la Cartuja de Vall de Crist, incomplet, dépourvu de sculptures et des tableaux originaux, sauf quelques reliefs. Il s’agit d'une œuvre de Juan Orliens réalisée en 1633.

 

L’église compte également des sculptures et des tableaux : l’image de la Vierge de Grâce, patronne du village, une sculpture polychromée du XVe siècle, une sculpture de San Antonio de Papua (seconde moitié du XVIIIe siècle), un tableau représentant l'Inmaculada joanesca, de la fin du XVIe siècle et surtout le retable, abîmé et incomplet, de Saint Michel, de la Vierge et des saints, de la moitié du XVe siècle, dont l'auteur inconnu s’est fait appeler « le maître d’Altura ».

 


Données