Aín Castle, lovely views from historical ruins
#

Castillo de Aín


Déclaré un bien d'intérêt culturel - Aín

Situé en haut d’une montagne et entouré de pins remarquables desquels dépasse le donjon parmi les restes du château qui sont encore conservés aujourd’hui, bien que le château se trouve en état de ruine.

D’origine arabe, le château fut conquis par les troupes chrétiennes en 1238.

Il faisait partie de la commune de Eslida. Il fut conquis par les troupes chrétiennes en 1238.  Le château appartenait à Don Dionís de Hongrie en 1242, à la couronne et aux maisons Jérica, Ducal de Segorbe et Medinaceli. Durant les révoltes moresques au XVIe siècle, Aín devint le centre des événements jusqu’à l’expulsion totale des insurgés. Aín se trouve dans une région située au pied de la Sierra d’Espadan (1 099 m) et sur les rives de la rivière Anna.  Le château est d’origine arabe, situé sur un relief montagneux et présente un plan irrégulier. Il est composé de trois enceintes entourées d’une muraille de défense dotée d’une tour auxiliaire barbacane extérieure, de citernes, de dépendances et d’un donjon cylindrique singulier disposant d’un pont-levis intérieur et d’un fossé.  Il comporte une inscription en arabe.  Le château est en ruine. Des travaux de consolidation de sa structure deviennent urgents.


Données