Municipal Castle and Main Square, Castellón de la Plana, a musst-see
# #

Palais Municipal et Plaza Mayor


Déclaré bien d’intérêt culturel - Castellón de la Plana / Castelló de la Plana

Déclaré Bien d’intérêt culturel

L'ancien Palacio de la Vila était situé dans un autre endroit, proche de l'actuel palais. Il a été décidé de déménager et de construire ce nouveau siège en raison des mauvaises conditions du bâtiment précédent.  En août 1687, le maître d'œuvre Gil Torralba est chargé de dresser les plans, mais ce travail est interrompu jusqu'à la pose de la première pierre en 1689, les travaux incombant aux maîtres d'œuvre Melchor Serrano, Alcazar, Claret et José Serrano.  Face à la menace d'effondrement, le déménagement a finalement eu lieu en février 1716, bien que le nouveau bâtiment ne soit pas encore terminé.  Une fois le bâtiment inauguré, son intérieur a été progressivement complété.

Au fil des ans, des extensions et des réformes ont été réalisées.  Parmi elles, il faut mentionner la chapelle des prisons et les prisons elles-mêmes, achevées en 1806 ; ainsi que l'importante réforme de la salle des séances, qui a inclus la décoration de son plafond avec une peinture allégorique de la ville de Castellón. En 1916, l'architecte municipal, M. Francesc Tomàs Traver, a réalisé un projet qui a changé l'aspect de la façade principale.  C'est maintenant que disparaissent les barres de fer des balustrades des balcons, qui ont été remplacées par des balustrades en pierre artificielle et qui brisent également le sens originel d'un balcon coupé en trois à l'étage principal.  En revanche, au niveau de la partie supérieure de la façade, le point de départ des tours d'angle a disparu, réduites à un seul corps terminé par des moulures, des pinacles et des pyramides.

Après la guerre civile espagnole, les façades latérales et la façade principale ont été réformées, les deux tours disparaissant définitivement, ainsi que le parapet qui a été remplacé par une balustrade ; les gouttières et les balcons en pierre ont été supprimés, ces derniers étant remplacés par d'autres en fonte. Les dernières réformes ont eu lieu en 1951-1953 et 1969, avec Manuel Romaní Miquel.

Il s’agit d’un bâtiment sans volumétrie parallèle, organisé en élévation par trois corps clairement différenciés par les corniches qui les séparent.

Des éléments architecturaux tels que le porche à cinq arcs et l'utilisation de pilastres corinthiens se distinguent.

À l'intérieur, il abrite des collections uniques de peintures d'artistes castillans des  XIXe et XXe siècles, comme le Puig Ronda, le Castell, le Porcar, avec une attention particulière pour la toile de San Roque attribuée à Ribalta.

 


Données


Plus d'informations

Tourist Info Castelló de la Plana