Castillo de la Viñaza ou de Arenós, des villes à l’histoire caractéristique
#

Castillo de la Viñaza ou de Arenós


Puebla de Arenoso

La fortification est située au sommet d'un promontoire où ont été trouvés des restes de céramique de l'Âge du bronze et de la période ibérique.  Le château d'Arenós est cependant d'origine islamique.  La première mention écrite figure dans une charte de Teruel datant de 1177.

Il appartenait au roi almohade de Valence, Zayd Abu Zayd, qui était le seigneur des terres de la région de l'Alto Mijares après la conquête de Jaime Ier d'Aragon.  Converti au christianisme, il a offert le château comme pièce du mariage de sa fille Alda avec le Blasc Ximénez de Arenós, fils de Ximén Pérez de Arenós, chevalier et lieutenant du roi d'Aragon, qui leur a accordé le titre de baron d'Arenós. Deux siècles plus tard, en 1464, le roi Juan II d'Aragon confisque la baronnie à Jaime de Arenós, en raison d'un affrontement entre les deux, et la donne, avec le titre de Villahermosa del Río, à son fils Alfonso.  Arenós, cependant, tenta de résister par les armes en 1476.

Aujourd'hui, le château d'Arenós est dans un état de dégradation considérable.  On peut voir deux enceintes, avec des vestiges islamiques et chrétiens.  L'enceinte supérieure se trouve au centre de la colline, sur une plate-forme rocheuse en saillie qui a été adaptée avec de la maçonnerie pour lui donner une forme rectangulaire.  Dans cet espace s'élève une tour semi-circulaire, avec des meurtrières. À l'autre extrémité se trouve une deuxième tour, carrée, partiellement démontée et faite de maçonnerie et de pierres de taille angulaires. Les deux tours sont reliées par des rideaux.

En bas, il y a le mur de l'enceinte inférieure, à côté de la plate-forme rocheuse.  On remarque une tour carrée, la mieux conservée, avec des créneaux, orientée au sud-est, avec deux citernes, et quelques rideaux, également avec des créneaux, construits en mur.

 


Données